FSU Territoire de Belfort
{id_article}

REMPLACEMENT : LES "SOLUTIONS" du Ministre

jeudi 11 mars 2010 par fatima

Le ministre de l’éducation, Luc Chatel propose de remplacer les professeurs absents par des jeunes retraités ou des étudiants. Ces mesures devraient être mises en place à la rentrée 2010.

Selon Luc Chatel, 50.000 des 857.000 professeurs sont des remplaçants titulaires et 10% d’entre eux dans le primaire et 20% dans le secondaire ne sont pas assez utilisés.

Pour augmenter le vivier de remplaçants et éviter les absences prolongées de professeurs, il fait aujourd’hui de nouvelles propositions.

Le ministre propose ainsi de piloter le système de remplacement “au plus près du terrain”. Il demande aux chefs d’établissements de désigner “un pilote” chargé du remplacement des professeurs.
Au niveau du rectorat, une personne devra être désignée et sera spécialement dédiée à cette tâche.

Mais la demande la plus marquante reste la volonté de Luc Chatel de faire “bouger les frontières académiques” et de pouvoir détacher un professeur de son académie pour le placer dans une autre, voisine, le temps d’un remplacement. Chose pour le moment impossible.
2,2 millions d’heures non remplacées

Autre nouveauté, la possibilité de demander à de jeunes retraités ou des étudiants qualifiés de venir faire cours, au pied levé, pendant deux à trois jours. Objectif : la mise en place d’un fichier de contractuels ajoutés à celui des professeurs non titulaires.

Ces personnes “auront déjà été vues par les inspecteurs”. Elles auront “dû bénéficier de stages d’observation avec des professeurs expérimentés”.
D’après le ministère, en moyenne, 2,2 millions d’heures de cours, ne sont pas remplacées dans le secondaire. Soit moins de 1% des heures sur une année.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives