FSU Territoire de Belfort
{id_article}

BOYCOTT DU CTPD DU 3 FÉVRIER ET DU CDEN DU 8 FÉVRIER

vendredi 4 février 2011 par fatima

Les élus de la FSU 90 ont décidé de ne pas participer au CTPD du 3 Février, au CDEN prévu le 8 Février et appellent tous les
personnels à se mettre en grève le 10 Février prochain. (assemblée générale 9h30 maison du peuple à
Belfort).

Nul n’ignore que la politique éducative du gouvernement est conduite par celle de la réduction des dépenses publiques. L’ampleur des suppressions de postes dans l’Education, avec plus de 16000 postes
encore supprimés à la rentrée 2011 alors que 62000 élèves supplémentaires sont attendus, ne permettra
pas d’assurer la réussite de tous les élèves.
L’académie de Besançon est elle-même très touchée avec 177 emplois retirés dans les collèges
et lycées pour 185 élèves en plus. Le Territoire de Belfort, quant à lui, perd 11,3 postes dans les
collèges pour 43 élèves en moins et 14 postes dans les 3 lycées généraux et technologiques.
Enfin pour 12 élèves de moins constatés à la rentrée 2010 au niveau 3ème, c’est près de 100 places
de moins en seconde (une classe de seconde de moins par lycée) que l’administration impose aux
familles de notre département.

Cela se traduira par une nette aggravation des conditions de travail de tous :
- Suppressions de classes.
- Augmentation des effectifs par classe (près de 36 en Lycées et de 30 en Collèges)
- Suppression de certains groupes en langues
- Non remplacement de professeurs partant en retraite
- Augmentation de la précarité des enseignants (postes sur plusieurs établissements et provisoires)
- Absence de dédoublements et d’aide individualisée
- Absence de concertation dans la mise en place de la rentrée 2011
- Un manque évident d’adulte dans les services de vie scolaire, médicaux, sociaux et administratifs.

Devant toutes ces attaques, les élus de la FSU 90 , fédération majoritaire de l’Education Nationale, ont décidé de ne pas participer au CTPD du 3 Février, au CDEN prévu le 8 Février et appellent tous les personnels à se mettre en grève le 10 Février prochain. (assemblée générale 9h30 maison du peuple à Belfort).

POUR EUX, IL N’EST PAS QUESTION DE PARTICIPER A LA COGESTION DE LA PÉNURIE.

Devant toutes ces attaques, les élus de la FSU 90 , fédération majoritaire de l’Education Nationale, ont
décidé de ne pas participer au CTPD du 3 Février, au CDEN prévu le 8 Février et appellent tous les
personnels à se mettre en grève le 10 Février prochain. (assemblée générale 9h30 maison du peuple à
Belfort). Pour eux il n’est question de participer à la cogestion de la pénurie.

Pour retourner dans ces instances, les élus de la FSU exigent au minimum :
- Le rétablissement des postes et des classes supprimés
- Un net abaissement des effectifs par classe.
- Le rétablissement des groupes de langues, des dédoublements, et de l‘aide personnalisée.
- Une meilleure formation des enseignants et des de réelles possibilités de remplacement.

De plus, les élus de la FSU déplorent l’institutionnalisation du mensonge (absence de revalorisation des personnels, non prise en compte des effectifs réels,…) et la mise en place de primes au mérite honteuses
qui transforment les usagers des services publics en clients à traiter au moindre coût. Les personnels responsables de l’administration deviendront des individus soumis, serviles, aux ordres d’une hiérarchie
autoritaire qui se moque bien de la défense de l’intérêt général.
Enfin, selon les élus de la FSU, les personnels de l’Education sont exaspérés devant tant de dégâts causés à l’Ecole, devant les difficultés et l’impuissance qu’ils ont à atteindre leurs objectifs.

En fragilisant les services publics, le gouvernement nous prépare donc une société qui se débarrassera des jeunes en difficulté, des malades peu rentables, des locataires pauvres, des chômeurs et des citoyens les
plus fragiles….










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives